8.5 millions d’euros pour financer la recherche appliquée dans le Rhin supérieur – Cérémonie de lancement des projets « Offensive sciences » le 11 septembre 2019

Dans le cadre du troisième appel à projets du dispositif « Offensive Sciences » de la Région Métropolitaine Trinationale du Rhin supérieur, 7 nouveaux projets d’excellence scientifique ont été sélectionnés à l’issue d’une procédure de sélection concurrentielle. Les porteurs de projets, en compagnie de nombreux représentants des régions partenaires et du programme INTERREG, étaient réunis à Bühl en Allemagne, ce mercredi 11 septembre 2019, pour le lancement officiel des projets retenus.

Grâce à l’« Offensive Sciences », la Région Grand Est, le Bade-Wurtemberg, représenté par le Ministère pour la recherche, la science et l’art et la Rhénanie-Palatinat, représenté par le Ministère pour la recherche, la formation continue et la culture, en coopération avec le programme INTERREG V Rhin Supérieur, soutiennent des initiatives en matière de recherche qui se distinguent à la fois par leur qualité scientifique et par leur apport concret à la résolution des grands défis économiques, sociétaux mais aussi environnementaux auxquels le Rhin Supérieur doit faire face. Les partenaires des projets, à la fois établissements de recherche, entreprises, acteurs administratifs et associatifs, travaillent ainsi conjointement au développement de nouveaux produits, services ou solutions techniques.

Concrètement, les équipes de recherche se pencheront ces trois prochaines années sur des thèmes comme les maladies auto-immunes, le perfectionnement des systèmes de stockage d’énergie des véhicules électriques, l’alimentation des réseaux électriques décentralisés en énergies renouvelables, la surveillance en continue des pesticides dans l’eau potable ou encore la protection des végétaux.

Les projets ont reçu la validation formelle de leur dossier à la fin du mois de juin dans le cadre du comité de suivi du programme INTERREG V Rhin Supérieur. Ainsi, la recherche appliquée du Rhin Supérieur bénéficiera sur une période de trois ans de 8,5 millions d’euros, qui se répartissent de la manière suivante :

  • Environ 3,5 millions d’euros issus du programme européen INTERREG V Rhin Supérieur
  • Environ 1,75 million d’euros apportés par les porteurs de projets sur la base de leurs fonds propres
  • Environ 1,75 million d’euros financés par les régions partenaires (la Région Grand Est, le Bade-Wurtemberg et la Rhénanie-Palatinat)

A ceux-ci s’ajoutent plus 1,6 million d’euros apportés par la Nouvelle Politique Régionale, les fonds des cantons suisses et les partenaires scientifiques suisses des projets. Depuis la création d’« Offensive Sciences », 21 consortiums de projets ont été sélectionnés et soutenus, pour un montant global de plus de 25 millions d’euros.

Des représentants régionaux, des institutions scientifiques et des milieux économiques ont échangé lors de la manifestation à l’occasion d’une table ronde autour du bilan et des perspectives de la coopération transfrontalière en matière de recherche, d’innovation et de transfert de technologie, mettant en lumière la contribution de celle-ci pour le développement de la région transfrontalière et le rôle d’instruments de soutien tel que l’Offensive Sciences pour l’émergence de nouveaux projets de recherche innovants.

 

En savoir plus sur les projets sélectionnés

Bärbel Schäfer, Présidente du Regierungspräsidium de Freiburg, a souligné que « l’espace de coopération transfrontalier du Rhin Supérieur se distingue par la densité d’un écosystème de la recherche et de l’enseignement supérieur d’une extraordinaire diversité et dont l’excellence est internationalement reconnue ». La coopération de longue date entre acteurs scientifiques le long du Rhin en France, en Allemagne et en Suisse, est en effet un élément essentiel de la coopération transfrontalière.

Winfried Lieber, recteur de la Hochschule Offenburg et Vice porte-parole du Pilier Sciences de la Région Métropolitaine Trinationale, a insisté sur « la contribution au développement régional, à la compétitivité et la capacité d’innovation de la région transfrontalière apportée par les universités, écoles d’ingénieurs, d’architecture et de management, ainsi que les nombreux autres établissements d’enseignement supérieur et de recherche », et sur l’importance de la perpétuation d’outils comme le Pilier Sciences ou l’Offensive Sciences, en tant que plateforme unique pour la coopération scientifique dans le Rhin supérieur.

Claudine Ganter, Présidente de la commission Relations internationales et transfrontalières de la Région Grand Est, Présidente du Conseil Rhénan, a souligné l’importance de la coopération transfrontalière pour le Grand Est, ainsi que « le potentiel d’innovation de la région transfrontalière en lien avec les grands défis internationaux tels que l’intelligence artificielle ou le développement durable, représentent un potentiel remarquable de développement de nouvelles coopérations fructueuses. Nous devons toujours les soutenir, les accompagner, les encourager. C’est essentiel pour l’avenir de nos régions, c’est l’engagement commun qui nous réunit aujourd’hui ! ».

Plus d’informations : Daniel Schäfer, Coordinateur du bureau de coordination du Pilier Sciences, daniel.schaefer@rmtmo.eu, tél. : +49 7851 7407 35

Manifestation de lancement